22 Oct
22Oct

A LIRE AUSSI


OBJECTIF : L’autonomie > VERS L'ÊTRE

Chaque personne, dans SON espace énergétique/subliminal/subtil/éthérique, détient une puissance infinie, qu’elle n’utilise pas car elle ne savait pas ou l’a oubliée a accepté d’en céder une partie à un moment de sa vie (elle a été bernée et/ou en a eu besoin).Nos peurs, nos croyances, nos culpabilités (mental) nous font céder un peu de notre pouvoir, de notre volonté, de notre intégrité. La peur est un statu quo alors que la vie est mouvement perpétuel. Nous avons le droit d'avoir peur, il faut comprendre pourquoi sans se laisser paralyser car ça empêche l'expérience. La peur empêche l'amour inconditionnel de se déployer. La peur appelle les "profiteurs" énergétiques. Vivre sans peur est aussi le but de la vie, pour la vivre vraiment.Trop de personnes cèdent leurs bien-être et guérison émotionnelle, gardant ainsi un rôle de personne dépendante de ceux qui savent. LE HOLI SCAN se veut être une méthode pour NON-PROFESSIONNELS, faisant œuvre de pédagogie et de solidarité mais pour que chacun puisse être AUTONOME dans son quotidien. Au niveau de la libération émotionnelle/énergétique mais surtout apprendre à être AUTONOME dans la vie ! Sortir des relations toxiques (sortir du triangle dramatique), des paradigmes toxiques, des comportements et croyances toxiques....On ne nous explique jamais comment on fonctionne ! Il faut apprendre seul. Mais ensemble nous pouvons décider que nous acceptons enfin d'ÊTRE. 


HOLISCAN C’EST COMPRENDRE

C’EST CE QUE L’ON NE T’A JAMAIS DIT

C’EST CE QUE L’ON T’A TOUJOURS CACHÉ

C’EST CE QUE TU AS TOUJOURS CRU N’ÊTRE JAMAIS AUTORISÉ À FAIRE : te soigner énergétiquement en AUTONOMIE

C’est trouver toi-même ta propre divinité, équilibrée entre l’ombre et la lumière.C’est comprendre pourquoi tu as accepté ces interférences, pourquoi tu les gardes près de toi, pour en faire tes alliés pour une libération commune.Ce que vous allez apprendre aujourd’hui est une nouvelle façon de penser les choses, une méthode qui vous sera utilisée pour vous, pour votre famille et votre entourage, pour vos animaux et votre environnement. Les clés vous les détenez déjà. Il suffit de retrouver le chemin en pensant différemment.Appliquer la méthode c’est s’engager avec soi-même vers une prise en charge autonome et régulière.Utiliser la maladie comme un témoin du système dans lequel vous vivez. Vous permettre de vous "rendre compte" et ainsi d'agir par amour de vous même. 

La liste des perturbations c'est l'inverse d'une liste de coupables. C'est une liste d'invités plus ou moins gloutons à qui on a laissé la porte ouverte ou déroulé le tapis rouge pour certaines raisons.

Jamais nous ne nous situons dans le registre de la culpabilité de soi ni de la recherche de bouc-émissaire (2 versants d'un paradigme mental qui divise la conscience au lieu de la rassembler). 

Ni dans la peur qui rétracte la conscience plutôt que de la laisser s'exprimer. 

Toutes les croyances limitantes n'ont pas à être jugées mais à être levées - honnêtement et sans tabou. 


HOLISCAN C’EST Ré-APPRENDRE À ÊTRE

Tu redeviens l’acteur de ta propre guérison.

Tu recherches tes propres ressources en toi-même

Tu deviens enfin responsable de ce que tu envoies, vis et ressens.Nous n'allons pas vous apprendre à vous nettoyer car vous n'êtes pas sales, à vous libérer car vous n'êtes pas emprisonnés, à vous guérir car vous n'êtes pas malades. 

Notre méthode permet de lister les perturbations que l'on porte, d'aller comprendre leurs conséquences afin de donner du sens à ce que l'on vit, de comprendre pourquoi nous les avons acceptées et donc Se comprendre pour ÊTRE souverain. 

Nous ne parlons pas de blocages mais de protection : de quoi se protège-t-on en ayant un tel comportement ? Quel message a envie de de passer le corps ? Quel est le système de protection mentale, la programmation qui crée un désordre, un conflit intérieur ? 

La place est largement laissée au sujet car il n'est pas l'objet de son holi scan. Le sujet sait mieux que personne la vérité absolue qui peut émerger. 

Aucune obligation de résultat n'est demandée.

C'est un processus qui ne connaît pas de règles ni de jugement.  

Je réalise le pouvoir qui m'est donné en tant qu'être de conscience, malgré ce que je ne crois pas encore ou ce qui est difficile. 

Il n'y a rien à faire, ni incantation, ni acte psychomagique, ni mouvement énergétique, ni de pouvoir spécifique à activer. Ces outils permettent juste à la conscience d'advenir, de surgir, à la prise de conscience de s'installer dans le réel. 

Nous n'avons pas besoin de FAIRE QUELQUE CHOSE EN PARTICULIER, RIEN À RÉUSSIR OU À CHANGER car c'est la seule prise de conscience qui est le déclencheur dans l'immédiat ou le quotidien d'une façon d'être qui redonne la priorité à l'amour de façon souveraine. 

Il n'y a que l'amour, la conscience, la force de vie qui reprend un pouvoir qui n'est que puissance d'être. Une prise de conscience met parfois du temps à se traduire en façon d'être mais là aussi, sans sous-estimer l'inertie de la densité humaine, des bénéfices secondaires et de la capacité de chacun à s'autoriser à accepter l'amour et ses conséquences dans le réel. 

C'est ne plus montrer, faire, prouver, empêcher, utiliser la vie en manifestant De L'amour pour l'extérieur. 

La finalité c'est l'Amour qui se manifeste, en vie, dynamique, réalisé. C'est d'agir en tant que l'Amour dans son quotidien. 

C'est de revenir au paradigme initial. Pas d'évoluer car nous sommes déjà parfaits mais de laisser enfin cette perfection être. Il faut parfois passer par Faire et défaire pour enfin être Vraiment Soi et cesser de vouloir faire. L’objectif est de changer de paradigme, de point de vue pour améliorer sa vie.

Etre ici et maintenant souverain permet d’éviter les DÉPERDITIONS D'ÉNERGIE, les BLESSURES et les PERTURBATIONS


HOLISCAN C’EST FAIRE DES CHOIX

Il ne s’agit plus de faire ou de faire faire, mais d’être Il ne s’agit plus de trouver des coupables mais d’être responsableIl ne s’agit plus de se protéger grâce à des blocages mais de les assumer pour s’en libérerIl ne s’agit plus d’attendre la réponse de la part de quelqu’un d’autre que toi, mais pour cela il faut travailler ON EST.


OBJECTIF : RECOUVRER SA PLEINE SOUVERAINETÉ > VERS L’AMOUR

Que ce soit en se libérant du mental/ego (créé par le regard des autres), des croyances, des lignées transgénérationnelles, ou des parasitages divers (entités/âmes diverses), le but est de rappeler à la partie consciente ET éthérique/inconsciente de la personne qu’elle est SOUVERAINE et qu’elle a LE DROIT de vivre pleinement !CF. PHILOSOPHIE DU HOLI SCANCF. CHARTE DU PRATICIEN HOLI-SCAN 

POURQUOI NE SOMMES-NOUS PAS SOUVERAINS ? Pourquoi sommes nous perturbés ? On n’est possédé.e que si l’on ne se possède pas vraiment. La nature a horreur du vide.

Si l'on donne la priorité au lien et à l'autre plutôt qu'à soi, on s'oublie ou plutôt on fait passer des besoins (de remplir) plutôt que des envies. 

On va laisser passer des charges karmiques, des parasites, des virus biologiques, des croyances transgénérationnelles, car on ne se possède pas entièrement, qu'on préfère jouer un rôle social, familial, ou égotique plutôt que d'incarner pleinement son être souverain et autonome. 

On va les garder pour garder le lien. Même toxique. On veut à tout prix être en lien. Ne pas être séparé par la matière (alors que énergétiquement nous ne le sommes pas), alors nous restons dans des relations infantilisantes, objectifiantes, culpabilisantes, toxiques, fusionnelles, on va chercher à faire et à être utile, plutôt qu'à être. 

Notre désir de garder du lien justifie la culpabilité dans laquelle on se maintient et dans laquelle on maintient les autres (c'est la faute de la famille, d'une vie antérieure, d'une entité...) 

Être ensemble permet d'évoluer, d'expérimenter et de se voir en miroir. Être ensemble nous maintient pourtant trop souvent dans la paradigme de "être une bonne personne, être correct, être comme les autres, être annihilé, dépendant"... 

Pour ne pas être seul.e on accepte ce que nous ne sommes pas. 

Cette civilisation a inventé les castes, les groupes, les chapelles, la famille a été sacralisée car elle a été incapable de penser le Tout, l’unité, le collectif, l’amour.

Cette civilisation a culpabilisé les égoïstes, les marginaux, les ermites, car elle pensait qu'ils trahissaient leur groupe, mettant en danger la survie.

Il ne s'agit pas de ne plus être ensemble mais de changer de paradigme pour être ensemble différemment dans la souveraineté de tous. 

Cela passe par la marginalité, l'originalité, le sentiment de folie parfois que permet la liberté. 

Si nous jugeons notre folie comme liée au mal dans le regard des autres au lieu d'embrasser notre étrangeté (ou unicité), nous redonnons le pouvoir à l'autre. 

Ce qui nous inspire pourtant, nous fait vibrer sont souvent les marginaux, les fous, ceux qui font de leur vie une création, une toile abstraite plutôt que ceux qui font du copier-coller naturaliste. 

Nous avons pourtant peur d'oser être pleinement car nous avons peur de "rompre le lien" qui nous permet l'expérience de la vie (et de la reproduction par exemple). Nous voulons être une bonne personne aux yeux des autres alors que nous le sommes déjà aux yeux de nous même quand nous n'appliquons pas le filtre des angoisses infantiles collectives. 

La loyauté est un enchaînement, un emprisonnement collectif. Le lien devient alors un piège plutôt qu'un trésor. 

L'enfer ce n'est pas les autres mais c'est quand les autres dictent nos vies ou quand on construit cette vie sur la peur de ne plus avoir de lien. 

Nous sommes davantage construits sur un système d'attachement plutôt que d'amour. 

De possession, d’attachements plus que de partage. 

Ainsi nous accordons, acceptons des possessions diverses tant que nous ne nous acceptons pas en tant qu'être souverain. Tant que nous avons peur de perdre/de manquer. 

Nous nous fuyons, nous empêchons d'être seuls (et encore plus d'être seuls ensemble).

Nous nous remplissons des autres, des liens, des missions, de faire, du plaisir de faire et d'être en lien jusqu'à ce qu'on découvre que c'est la source de notre malheur, de nos maladies, et de nos perturbations diverses. 


HOLISCAN C’EST ENFIN (RE)DEVENIR SOUVERAIN(E)

La souveraineté passe par l’autonomie. C’est ne plus être un enfant, ni infantilisé, ni ne se complaire dans cette position. C’est manifester son adulte intérieur.C’est ne plus être un objet, ni objectifié, ni ne se complaire dans cette position. C’est apprendre à dire OUI, NON, JE ! C’est sortir de ce triangle dramatique Victime / Bourreau / SauveurLa souveraineté passe par la réflexion.C’est réaliser les SYSTÈMES de bénéfices, de reproduction, de loyauté, de chantage affectif dans lequel nous sommes inscritsC’est ne plus chercher à tout faire pour se faire aimer des autres mais juste être EN AMOUR de soi.C’est ne plus chercher à guérir son égo blessé mais bien son âme, le vrai soi.C'est ne plus se laisser abattre et esclavagiser. C'est réinventer les règles du jeu. En même temps qu'on les découvre. C'est accepter de sauter à pieds joints dans une nouvelle dimension de l'être. La Vraie, désormais accessible. Un être Puissant. Illimité. Souverain.C'est accueillir son dieu intérieur. Se remettre en lien. Et en mouvement. En vie. 


OBJECTIF : COMPRENDRE LES ÉMOTIONS, S'ALLÉGER > VERS LA JOIE

Au-delà de la pensée positive et magique, il faut travailler à l'intérieur de nous pour que ces émotions ne dépendent pas de l'extérieur, qui ne doit être que la manifestation de notre état d'âme.

La joie est l’objectif de certaines personnes mais toutes les émotions sont acceptables. Souvent mal vues, elles sont tues, ou niées, et créent des problèmes, le corps étant in fine la caisse de résonance des émotions et des symboles. S’intéresser aux émotions permet aussi d'empêcher les maladies.Le mot émotion vient du latin “e-movere” qui signifie “laisser sortir”. Quand on les vit trop intensément, en les laissant avoir « du pouvoir » sur nous, quand on oublie de les digérer ou qu’on n’y arrive pas, elles restent dans notre champ énergétique, comme « en attente » … invisibles mais toujours agissantes. Au fur et à mesure des incarnations, elles s’accumulent en attente de « libération », de « transmutation ». Elles se manifestent par des problèmes soit physiques soit énergétiques…Nous pouvons très bien vivre avec beaucoup de poussières et de vieux meubles dans une maison, mais il est toujours plus sain pour l’organisme de nettoyer en profondeur de temps en temps.Je crois que 5 choses nous « réduisent » voire nous « tuent » : Le mental, composé des peurs (le non-amour), les culpabilités (l’illusion des séparations) et les croyances (et donc sur soi – l’ego -, l’autre, le monde...). Je rajoute : quand on ne donne pas de sens à une situation, émotion ou événement. Toutes les émotions en découlent, et parfois nous « bloquons » sur un aspect plutôt que de la mettre en vie, en mouvement : l’observer, la transmuter, l’intégrer comme une prise de conscience.Elles restent alors comme des « bulles » qui s’enkystent dans nos corps physiques ou énergétiques et qui n’attendent qu’à être éclatées ! 


HOLI SCAN C’EST S'ALLÉGER / RECEVOIR DES SOINS 

Nous sommes des champs de Croyances, des Mémoires, de Pensées, de Conscience, d’Energie ! 

  • La plupart du temps, en allant à l’ORIGINE (unique ou multiple) d’une douleur, on peut la débloquer car la prise de conscience est en soi, un soin énergétique ! 
  • Par des actes symboliques on peut alléger ce qui doit l’être (grand ménage !)
  • Par des libérations d’âmes ou de consciences parasites (+ sorts/ « magie » …), on libère les champs énergétiques…
  • En changeant de ligne de temps, en agissant sur les émotions, en les comprenant, etc… 
  • En aidant la personne à être profondément alignée, dans le présent, ELLE-MÊME, débarrassée des systèmes de non-amour ! 

Certaines personnes vont profondément ressentir les effets dans leurs corps pendant la séance, d’autres non. Certaines vont ressentir des effets sous 2/3 jours ou plus tard : IL DÉPEND DE L'INTÉGRATION DES INFORMATIONS PAR LA PERSONNE

Quand le travail d’enquête est réalisé, que les validations et recoupages nécessaires ont confirmé les perturbations sur le scanné, il vient ensuite la phase de soins qui sera détaillée pendant la formation. 

Ce soin doit être lui-même suivi d’un protocole d’information dans la matière. C'est-à-dire qu’on va, de manière épigénétique, informer le corps d’une nouvelle vibration, d’une information capitale à la guérison. Ce qui est subtil dans le Holi Scan c’est qu’il permet à la fois de travailler sur des sujets déjà cristallisés dans les différents corps du scanné, mais aussi de pouvoir réaliser des soins de prévention. De la même manière que vous faites le ménage, prenez une douche et nettoyez vos vêtements, pourquoi ne pas nettoyer vos champs énergétiques, vos liens, votre maison, vos animaux de la même manière ?

L’objectif sera donc d’apprendre les clés de cette hygiène énergétique nécessaire.


HOLISCAN C’EST ACCEPTER LE CHANGEMENT

Le but du holi scan est de faire un reset complet, la liste du chemin qu'il reste à parcourir plutôt que de ce qui a déjà été fait. C'est le début (ou un point) sur le parcours vers l'autonomie complète, la guérison énergétique, la vraie souveraineté.

Faire holi scan c'est s'ouvrir à l'inconnu que l'on est. Nommer ce qui l'empêche d'être sans jamais oublier que nous sommes des êtres responsables et co-créateurs de toute chose. Le changement n'est pas une chose aisée chez les êtres humains car toute situation donnée a des bénéfices, des systèmes auto-bloquants, offre parfois une impossibilité de penser entièrement sereinement. Ainsi même si l'autonomie est un objectif, en tant qu'égo se construisant principalement en miroir les uns des autres, un travail en duo, avec un praticien ou même un ami par exemple est important. Car nommer des choses c'est les faire exister, les rendre réelles pour le subconscient. Ainsi parler c'est créer du lien avec l'autre mais aussi entre le corps et l'esprit, le mental et le subconscient. 

Un Holiscan, même pour soi-même, ne devrait jamais être réalisé seul car il perdrait de son efficacité. C'est dans l'échange du verbe que commence l'action, la responsabilisation, l'autonomie commence grâce à l'autre. 

Le Holi scan est un processus de vérités (au pluriel) et il convient de se mettre dans cet état d'esprit d'ouverture avant de commencer. Que savons-nous de ce qui nous constitue vraiment ? Nous avançons, nous explorons, nous comprenons chaque jour davantage. A contrario, nous savons que tout cela n'est pas normal et ne peut durer, maladies et inconforts, manque d'énergie et cercle vicieux des émotions négatives... 

Holi Scan c'est dire qu'on veut changer de paradigme. C'est cesser de se complaire et sortir de la nasse pour construire une autre réalité, celle du paradis originel. 

C'est croire à nouveau en soi, en l'autre, en la vie.  

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.